Détails

Restructuration du parvis du TNS

Strasbourg

Usé avant l’heure, dégradé et tagué, fragmenté en petites entités autonomes et ceint d’aménagements anarchiques sous une façade austère des années 50, le parvis d’entrée principal du Théâtre National de Strasbourg et de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique n’était plus à la hauteur du seul théâtre national en Région.

Cet espace de vie pour le personnel et les utilisateurs, de représentation et d’accueil pour les spectateurs, se devait pour son réaménagement de tirer parti des évolutions récentes de l’aménagement urbain entre TNS et musée Tomi Ungerer, transformé par l’arrivée du tramway et l’engazonnement de ses voies, la création d’une grille le séparant du reste de l’avenue de la Marseillaise ainsi que la plantation de trois alignements de marronniers qui donnent à ce lieu un air de square ou de mail, précieux dans la ville.

Etendu aux limites de la parcelle, le parvis rénové présente trois séquences spatiales unifiées par un premier emmarchement continu et un même matériau naturel : un calcaire clair aux tonalités chaudes. Au centre, un vaste plan incliné, rappel des plateaux de scène et invitation au spectacle théâtral, mène naturellement aux trois portes du hall principal.

A l’Est la terrasse haute du café, à l’origine réfugiée contre la façade pour échapper au trafic de l’avenue, double de surface et s’étend sur un tapis de bois sous les frondaisons du hêtre et du marronnier vénérables, au pied desquels une fontaine linéaire coule paisiblement. Un pavillon, écho à celui de la villa du musée Ungerer qui lui fait face et destiné à abriter toutes les contingences matérielles jusqu’à présent exposées à la vue de tous (mobilier, bennes à ordures, …) achève la composition urbaine, protège la terrasse des nuisances de la rue Malraux et l’oriente vers l’espace vert central.
L’accessibilité des personnes à mobilité réduite est intégrée naturellement dans l’aménagement et participe à sa qualification.

A l’opposé, le parvis minéral se dissout progressivement dans une vaste pelouse qui agrémente les pauses et moments de détente du personnel et des étudiants, entre arbres d’ornements et bancs massifs en calcaire, au pied de la façade historique du XIXe siècle ainsi mise en valeur.

Grâce aux échanges constructifs avec la Ville de Strasbourg, l’espace public mitoyen a bénéficié en parallèle de la suppression de la plupart des surfaces résiduelles en enrobé et de l’aménagement de 60 arceaux vélos le long du quai de la station de tramway, accentuant ainsi la dimension végétale du site et libérant le parvis de tout stationnement parasite.

Nouveau point d’équilibre de la façade libérée du calicot central tendu devant les fenêtres et couronnement des grandes portes en bois restaurées, un vaste auvent translucide lumineux, cœur du renouvellement de la signalétique et de la nouvelle mise en lumière du parvis, achève la renaissance de cet espace urbain accueillant et généreux, pour le bénéfice commun du TNS et des strasbourgeois.

Acteurs

Maîtrise d'ouvrageDRAC ALSACE

MandataireIXO architecture

PartenairesACTE LUMIERE, concepteur lumière
GETTEC, structure
SEXTANT, ID, fluides
LOLLIER Ingénierie, VRD
C2Bi, pilote

Programme

Parvis
Auvent
Pavillon technique
Signalétique

Démolition
Reconstruction

PrestationsRelevé
Diagnostic architectural et urbain
Validation programmatique
Mise en cohérence avec les espaces de la ville
Intégration de l'accessibilité PMR
Signalétique
Mise en lumière
Calcaire naturel
Platelage bois
Pavillon bardé d'inox
Auvent en polycarbonate

Informations

MissionsBASE + EXE + OPC

DatesSeptembre 2009 - juin 2012

Surfaces et montant travaux1 150m²
808 000€ HT

Crédit photoCh. Bourgeois
IXO architecture

Lieu

Voir sur Google maps

1 avenue de la Marseillaise,
67000 Strasbourg

Latitude : 48°35'09.50"N
Longitude : 7°45'19.11"E

Retour